RSS Feed Facebook Nous contacter adherer au FNO

Choisir une rubrique dans le menu ci dessous :

A.N.A.E

APPROCHE NEUROPSYCHOLOGIQUE DES APPRENTISSAGES CHEZ L’ENFANT (A.N.A.E)

1 – N°35 DÉCEMBRE 1995
– Rééducation psychomotrice des troubles spatiaux chez les cérébrolésés
– Difficultés d’orientation des lettres symétriques chez le jeune enfant : un problème de conflit cognitif ?
– Émergence du saut chez le jeune enfant
– Développement et fonctionnement de la « théorie de l’esprit » chez l’enfant autiste et chez l’enfant normal

2 -N°36 MARS 1996
– Mémoire immédiate chez les enfants âgés de 3 à 8 ans : chiffres, mots familiers, mots non familiers, images et Corsi
– Apport d’une nouvelle méthode pour l’étude des interactions observées dans des dyades composées d’un enfant autiste
– Dyslexies de développement : perspective clinique, investigations expérimentales
– Fluence sémantique et phonologique chez les enfants âgés de 5 à 8 ans

3 -N°37 JUIN 1996
– Suivi longitudinal d’une population de sujets dysphasiques
– Etude de la phonologie après implantation cochléaire chez des enfants présentant des surdités congénitales ou acquises avant 3 ans
– Variabilité syndromique dans les pathologies développementales du langage liée au retard mental
– Dépistage des difficultés d’apprentissage en troisième maternelle
– Persistance de problèmes neuropsychologiques et cognitifs (attention-mémoire) dans une population à haut risque de troubles de l’apprentissage (Follow-up de six ans)
– Notes techniques : EVIP : échelle de vocabulaire en images PEABODY

4 -N°38 OCTOBRE 1996
– Orthophonie et informatique, le point sur la question en 1996
– Le développement du langage et l’ordinateur
– Informatique et dysphasie
– Apport de l’informatique dans la rééducation des dysphasies et des dyslexies
– L’utilisation de l’ordinateur dans la thérapie des troubles de la voix
– L’évaluation de l’évolution de la compétence linguistique a l’aide de phonos cl
– Apport d’un logiciel d’analyse de la voix dans le diagnostic et le suivi d’enfants dysphoniques
– Informatique et motricité

5 – N°39/40 DÉCEMBRE 1996
– L’évaluation diagnostique des troubles d’apprentissage
– Vocabulaire neuropsychologique et difficultés scolaires
– L’activité de récit chez l’enfant dysphasique
– Dyscalculie de développement : manifestations cognitives, émotionnelles et comportementales
– Le fonctionnement de la mémoire a court terme auditivo-vocale dans le syndrome de down
– Thérapies psycho-éducatives chez l’enfant agressif
– Analyse des modes d’interaction entre enfant autiste et adulte : identification et interprétation des patterns d’échanges interindividuels
– Séquelles à long terme d’une aphasie thalamique chez l’enfant

6 -N°41 MARS 1997
– Aspects neuropsychologiques du syndrome de pointes ondes continues pendant le sommeil lent
– Traitement hémisphérique des mots et des chiffres en écoute dichotique : rôle des facteurs attentionnels chez l’enfant
– Entrée dans le nombre
– Relations développementales entre les potentiels évoqués cognitifs et l’intelligence non verbale évaluée par l’épreuve de RAVEN : une étude longitudinale
– L’expression du futur chez des patients atteints de dystrophie musculaire de Duchenne : une étude de cas en milieu familial

7 – N°42 JUIN 1997
– Les troubles sévères du langage chez l’enfant
– Difficultés de l’évaluation cognitive chez des enfants avec une infirmité motrice cérébrale
– Spécificité des troubles phonologiques et métaphonologiques dans la dyslexie de développement
– Evolution neuropsychologique des enfants avec syndromes de Lennox-Gastaut et de Doose

8 – N°43 SEPTEMBRE 1997
Lire écrire compter : perspectives neuropsychologiques

9 – N°44 NOVEMBRE 1997
– A.N.A.E.et la neuropsychologie au service d’une prescription pédiatrique
– Recommandations et références médicales en orthophonie :
-prescrire la rééducation : est-ce possible ?
-indications de l’orthophonie dans les troubles du langage ecrit chez l’enfant
– Le syndrome de gilles de la Tourette
– Comportement coprolalique et vocabulaire limbique

10 – N°45 DÉCEMBRE 1997
– Le syndrome x fragile – conférence internationale
– Le syndrome du retard mental avec x fragile : le gène fmr1 et ses mutations
– Le syndrome de l’X fragile : du diagnostic à la prise en charge
– Études épidémiologiques du syndrome de l’X fragile
– La recherche en neurogénétique comportementale : une méthode pour analyser les liens entre gène, cerveau et comportement
– Syndrome de l’X fragile – symptômes précoces
– Évaluation et rééducation des troubles de la communication chez les enfants porteurs du syndrome de l’X fragile
– Le syndrome de l’X fragile – éducation spécialisée : le contexte français
– Traitements et services pour les personnes avec le syndrome de l’X fragile et leurs familles
– Être parents d’un enfant x fragile

11 – N°46 FÉVRIER 1998
– La production des nombres en chiffres arabes chez l’enfant : une approche chronométrique
– Fatigue et pause : une approche ergonomique en situation éducative
– Étalonnage du PURDUE PEGBOARD sur une population d’enfants de 6 à 10 ans
– Etude préliminaire de la « théorie de l’esprit », des troubles de la régulation cognitive et de la fonction d’association dans l’autisme de l’enfant

12 – N°47 MAI 1998
– Autisme : exclusion, recherche
– Autisme : l’étude de génétique moléculaire menée par un consortium international vient d’aboutir à de premiers résultats
– Étude normative développementale des fonctions exécutives : la tour de Londres
– L’acquisition des règles de correspondance grapho-phonologique : étude comparative entre des lecteurs de CP et de CE1 et des enfants dysphasiques
– Les habiletés métaphonologiques d’adultes dyslexiques en difficulté d’insertion professionnelle : résultats préliminaires

13 – A.N.A.E.HORS SÉRIE SEPTEMBRE 1996
Neuropsychologie et enfants épileptiques

14 – A.N.A.E. ARTICLES :
– Interactions précoces et attention sélective (1989 – 1)
– Application of the minimal pair technique in spelling instruction: an illustration from DUTCH (1990-2)
– Les troubles de l’attention chez l’enfant. Problématique clinique et neuropsychologique. Notions de processus séquentiel et de processus simultané (1990 – 3)
– Rééducation psychomotrice : vers une approche pragmatique des pratiques corporelles (1991 – 1)
– Validation de la batterie d’efficience mnésique 144 chez l’enfant d’âge scolaire (1991 – 3)

15 -N°49/50 NOVEMBRE/DÉCEMBRE 1998
– Parler et comprendre
– Lire, écrire : de la perception à la réalisation
– Du traitement du nombre

16 – N°51 FÉVRIER 1999
– Que reste-t-il de l’autisme
– Capacités de calcul chez des enfants scolarises avec des lésions cérébrales acquises
– Évaluation de la motricité gnoso-praxique distale chez l’enfant. Une adaptation du test d’imitation de gestes de BERGES-LEZINE.
– Carence en fer et développement psychomoteur chez de jeunes enfants suivis en PMI. Evaluation avec l’échelle de développement psychomoteur BRUNET-LEZINE révisée.

N°100 DÉCEMBRE 2008
Approche cognitive de l’autisme

N°101 MARS 2009
Les traumatismes cranio-cérébraux

N° 102 JUIN 2009
La dyscalculie développementale

N°104-105 NOVEMBRE/DÉCEMBRE 2009
– Historique de la psychomotricité
– Julian d’Ajuriaguerra bio-bibliographie
– Approche des troubles d’apprentissage par le bilan psychomoteur
– A propos du test NP-mot

N°116 FÉVRIER 2012
L’apprentissage du langage écrit et ses troubles

N°117 MAI 2012 L’animal dans le soin : entre théories et pratiques

N°118 SEPTEMBRE 2012
Le langage écrit et ses troubles : apports des nouveaux supports de communication

N° 119 OCTOBRE 2012
Hauts potentiels des enfants : force ou faiblesse ?
Identifier leurs aptitudes pour développer leurs talents.

N°120-121 NOVEMBRE/DÉCEMBRE 2012
Dyscalculie et innumérisme/ troubles du calcul ou enfants troublés par les maths ?

N°122 AVRIL 2013
Enfants et adolescents en difficultés d’apprentissage : quelles orientations scolaires et professionnelles ?

N°123 SEPTEMBRE 2013
« Apprendre…oui mais comment ? » des laboratoires aux salles de classe

N°124 Octobre 2013
Récits d’enfants et d’adolescents: développements typiques, atypiques, dysfonctionnements

N126-127 Décembre 2013
Guide de l’examen cognitif et neuropsychologique chez l’enfant avec paralysie cérébrale