La prévention en orthophonie – informations générales

Print Friendly, PDF & Email

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), la prévention est l’ensemble des mesures visant à éviter ou réduire le nombre et la gravité des maladies, des accidents et des handicaps.

 

La prévention primaire est définie comme l’ensemble des actes destinés à diminuer l’incidence d’une maladie, donc à réduire l’apparition des nouveaux cas ou à en retarder l’âge de début, par la diminution des causes et facteurs de risque (OMS, 1948)

 

La prévention secondaire vise à diminuer la prévalence d’une maladie, soit le nombre de cas présents sur une période donnée, soit le nombre dépendant de l’incidence et de la durée de la maladie. Elle recouvre des actions destinées à agir au tout début de l’apparition du trouble ou de la pathologie afin de s’opposer à son évolution (OMS, 1984)

 

La prévention tertiaire intervient après la survenue de la maladie et tend à réduire les dégâts dus à la maladie, les rechutes, les récidives, les invalidités (OMS, 1984).

 

Nos actes orthophoniques classiques entrent donc dans la prévention tertiaire.

Les interventions auprès d’autres professionnels ou du grand public représentent de la prévention primaire et secondaire.

L’objectif principal de ces interventions est donc de transmettre aux différents publics rencontrés des informations fiables, justes et vérifiées, qui leur permettront d’agir pour minimiser l’apparition de troubles de la communication, ou de détecter plus rapidement un trouble naissant et d’orienter vers le médecin.

On peut mettre en avant également des objectifs secondaires comme développer des relations collaboratives fondées sur la confiance et le respect, faire connaître notre métier, nos compétences et nos responsabilités.