Le congé maternité

Print Friendly, PDF & Email

Vous pouvez percevoir 2 types d’allocations qui peuvent être cumulées  à condition d’être à jour du paiement de ses cotisations. Elles sont versées par la CGSS sur le compte bancaire personnel.

L’allocation forfaitaire de repos maternel 

    • est versée sans condition de cessation d’activité
    • son montant est égal au montant du plafond mensuel de la sécurité sociale en vigueur soit 3428 € au 1er janvier 2020 sera versée en deux fois : à la fin du 7ème mois de grossesse et à l’accouchement

pour l’obtenir, il faudra faire deux lettres à la CGSS. Pour le 1er versement, joindre un certificat médical confirmant la grossesse (bien noter son numéro de sécurité sociale). Pour le 2nd, demander l’octroi de la 2ème moitié de l’allocation en joignant un certificat d’accouchement et une fiche familiale d’état civil ou un extrait de naissance.

    • elle peut, cependant, être versée en une seule fois si l’accouchement a lieu avant la fin du 7ème mois de grossesse.
    • en cas d’adoption, l’allocation est égale à la moitié du plafond de la sécurité sociale soit 1714 € versés à l’arrivée de l’enfant dans la famille.

 

L’indemnité journalière forfaitaire

    • est versée à condition de cesser toute activité professionnelle pendant au moins 8 semaines, dont 2 avant l’accouchement.
    • son montant est égal à 1/730 du plafond annuel de la sécurité sociale soit 56,35 € par jour au 1er janvier 2020.
    • en cas d’adoption, l’indemnité journalière ne peut être versée que pour la période d’interruption d’activité se situant après l’arrivée de l’enfant.

Pour l’obtenir, il faut adresser à la CGSS un certificat médical d’arrêt de travail ainsi qu’une déclaration sur l’honneur attestant l’interruption d’activité.

Ces informations sont valables dans le cadre d’une grossesse « ordinaire », pour un premier ou deuxième enfant. Des indemnités différentes sont proposées lorsqu’il y a une pathologie, pour un troisième enfant ou lors d’adoption.